17/06/2010

le droit à l'interprétation et à la traduction dans le cadre des procédures pénales

Communiqué de presse – Jeudi 17 juin 2010

Jean-Marc DELIZEE salue l’adoption de la directive établissant le droit à l'interprétation et à la traduction dans le cadre des procédures pénales (conversations avec la police, la Cour et son avocat) car elle inclut l’assistance aux personnes sourdes et malentendantes ou ayant des difficultés à s’exprimer. Cet accord est intervenu hier en séance plénière du Parlement européen.

Pour le Secrétaire d’Etat, il s’agit « d’une avancée significative ». Et d’ajouter : «L’amendement concernant les personnes ayant des troubles de l'audition et/ou de la parole a été également voté. Ce qui rend possible l’usage de la langue des signes ». La directive obligera dorénavant les Etats membres à assurer d’office la défense dans la langue du suspect lors d'une procédure judiciaire et d'assurer les coûts y afférents. Les Etats membres auront trois ans pour transposer la directive dans leur législation nationale.

19:45 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/05/2010

Jean-Marc Delizée (PS) présente son travail de Secrétaire d'État

17:16 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

22/05/2010

Le programme du PS en langue des signes.

Comme l’an passé, nous avons prévu une possibilité de découvrir notre programme électoral en langue des signes. Nous sommes même les premiers à offrir cette possibilité pour cette élection 2010.

 

Concrètement, il suffit de cliquer sur le lien suivant : www.pstv.be.

Une série de séquences vidéo permettront aux personnes sourdes ou malentendantes de prendre connaissance des différents chapitres du programme du PS.

Découvrez-les par thèmes aux liens suivants :

 

-          Un pays stable : http://www.pstv.be/permalink/16313/un-pays-stable-langue-des-signes.aspx

 

-          L’emploi priorité absolue : http://www.pstv.be/permalink/16324/lemploi-notre-priorite-absolue-langue-des-signes.aspx

 

-          La vie moins chère : http://www.pstv.be/permalink/16314/la-vie-moins-chere-langue-des-signes.aspx

-          L’écologie sociale et la mobilité : http://www.pstv.be/permalink/16316/lecologie-sociale-et-la-mobilite-langue-des-signes.aspx

 

-          La sécurité : http://www.pstv.be/permalink/16317/la-securite-langue-des-signes.aspx

 

-          Plus de pouvoir d’achat pour les seniors : http://www.pstv.be/permalink/16320/plus-de-pouvoir-dachat-pour-les-seniors-langue-des-signes.aspx

 

-          Des soins de santé moins chers et de qualité : http://www.pstv.be/permalink/16325/soins-de-sante-langue-des-signes.aspx

 

-          La famille : http://www.pstv.be/permalink/16321/la-famille-cest-essentiel-langue-des-signes.aspx

 

-          Votre protection sociale : http://www.pstv.be/permalink/16322/le-ps-votre-protection-sociale-langue-des-signes.aspx

 

-          Pour une régulation du monde de la finance : http://www.pstv.be/permalink/16323/pour-une-regulation-du-monde-de-la-finance-langue-des-signes.aspx

 

 

N’hésitez pas à diffuser cette information auprès des associations concernées ou tout électeur concerné et désireux de s’informer sur les différents programmes des partis !

 

Bien cordialement

 

23:13 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/05/2010

Le programme PS : Elections fédérales 2010.

6. LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP, CITOYENS A PART ENTIERE

Tous les citoyens ont les mêmes droits, les mêmes responsabilités et les mêmes libertés. Souscrivant aux principes de la Convention des Nations-Unies relative aux droits des personnes handicapées, le PS estime que la politique du Gouvernement fédéral pour la prochaine législature devra avoir pour ambition de faire appliquer ce texte dans les faits, principalement à travers quatre leviers : l'inclusion et la non-discrimination, la participation et l'emploi, la sécurité d'existence et l'accessibilité.

6.1. GARANTIR LA SECURITE D'EXISTENCE

Dans cette optique, le PS propose prioritairement :

 une réforme concertée du régime actuel des allocations pour personnes en situation de handicap pour les protéger plus efficacement contre la précarité et l'exclusion, notamment par une revalorisation du montant de certaines allocations ;

 la poursuite, dans le cadre du statut malade chronique, de l'amélioration de la prise en charge par l'assurance maladie de certaines dépenses de santé afin de garantir une couverture des soins de santé adaptée aux besoins des personnes avec un handicap ou des maladies chroniques (médicaments, prothèses et orthèses, rééducation, kinésithérapie, appareils auditifs, etc.) ;

 la clarification, en collaboration avec les Régions, du statut des aidants proches ;

 l'assouplissement des conditions d'octroi des avantages fiscaux sur le véhicule de la personne handicapée ou invalide destiné à sa locomotion personnelle.

6.2. AUGMENTER L'EMPLOI CHEZ LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

47

handicap et soumettre le même dispositif à la concertation sociale pour les entreprises privées ;

 assurer une complémentarité entre les dispositifs d‟insertion professionnelle et les allocations pour personnes handicapées afin d'éviter les pièges à l'emploi ;

 encourager les pouvoirs publics fédéraux, dans le cadre des appels d'offres, à inclure dans les cahiers de charges un appel à la sous-traitance vers les entreprises de travail adapté.

6.3. AMELIORER LA QUALITE ET L'ACCESSIBILITE DES SERVICES

Pour le PS, chaque service public doit répondre aux besoins de tous les citoyens.

Pour ce faire, le PS entend :

 simplifier de façon radicale l'accès des personnes handicapées aux mesures qui les concernent à travers un plan de coordination des dispositifs et procédures administratives qui les concernent afin de tendre vers l'organisation d'un « guichet unique » ;

 améliorer l'accessibilité des bâtiments et services publics fédéraux ;

 poursuivre les aménagements en faveur des personnes porteuses d'un handicap dans les gares SNCB ;

mettre en œuvre le système d'appel d'urgence par SMS pour les personnes sourdes et malentendantes ;

améliorer l'accessibilité des points de service postal aux personnes à mobilité réduite ;

6.4. FACILITER LA VIE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

poursuivre l'amélioration du dispositif d'intervention pour les voiturettes électriques;

mettre en place un service de conseil indépendant visant à orienter la personne en situation de handicap vers un matériel de bon rapport qualité-prix adapté à sa réalité quotidienne ;

prendre davantage en compte dans le code de la route la sécurité et la spécificité des personnes porteuses d‟n handicap ;

48

durcir les sanctions liées au non-respect des places de stationnement pour personnes handicapées ;

Le PS propose de :

 renforcer les Espaces Publics Numériques notamment à destination des personnes porteuses d'un handicap en les adaptant à leurs besoins ;

 encourager la labellisation « Anysurfer » des sites, qu'‟ls soient publics ou privés, pour en garantir l'accès aux personnes handicapées ;

mettre en œuvre un tarif social internet haut débit en particulier à destination des personnes sourdes pratiquant la langue des signes et les parents d'enfants en grande dépendance dans le cadre de leur communication et recherche d'information.

Selon l'institut national de statistiques, le taux d‟emploi des personnes valides s'élève à près de 65 % alors qu'il n'est que de 42,5 % chez les personnes en situation de handicap.

Afin d‟augmenter l'emploi des personnes en situation de handicap, le PS s'engage à :

 poursuivre les efforts entamés jusqu'ici pour d'atteindre l'objectif de 3 % de travailleurs en situation de handicap dans la fonction publique fédérale, proposer l'application d'incitants et de sanctions, et publier annuellement les chiffres avec mention des résultats atteints et ce, pour chaque administration ;

 imposer aux entreprises publiques d‟u moins 100 salariés d‟employer ou de contribuer à engager un minimum légal de personnes en situation de ...

 

 

22:44 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/03/2010

Carte blanche de ceux que l'on ne croise pas dans les journées d'étude sur le handicap

Carte blanche de ceux que l'on ne croise pas dans les journées d'étude sur le handicap

 

 

 «Le Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale organise ce 23 mars une  journée d’étude consacrée à l’emploi des personnes handicapées.

 

Cette journée d’étude a comme objectifs de clarifier la situation actuelle, de prouver qu’il est possible d’accueillir des personnes handicapées ainsi que mettre en lumière les points de friction entre la législation et la pratique. Pour y parvenir, différents acteurs de terrain interviendront pour partager leurs expertise et expériences.

 

L’après-midi de cette journée sera consacrée à des ateliers dans lesquels les participants pourront se réunir autour d’une thématique plus spécifique en lien avec l’emploi et le handicap ».

 

D’aussi loin que leurs expériences de terrain activent des bribes de leur mémoire, les conseillers-emplois qui accompagnent les personnes en situation de handicap se souviennent de journées d’étude sur ce thème.

 

En faisant l’économie d’une énumération exhaustive de ces rencontres au demeurant fort intéressantes, cette énième journée d’étude oxygènera-t-elle la mise en œuvre de dispositifs d’insertion socioprofessionnelle pertinents ?

 

Dans toute question se trouve la réponse et voilà qu’un doute en jaillit. Pour nous, l’intégration socioprofessionnelle des personnes en situation de handicap dépasse le concept d’accueil comme présenté ici.

 

L’accompagnement des personnes en situation de handicap ne fait pas des conseillers-emploi des guides touristiques vers une situation professionnelle accueillante mais plutôt des interfaces entre employés-employeurs qui sur le long terme veillent à l’embauche mais également au maintien dans l’emploi.

 

L’axe de réflexion de cette journée apparait, donc, suranné et il est temps de prendre mesure et leçon des réalisations concrètes de terrain voire d’exemple unique mais souvent mis en doute par quelques théoriciens de l’intégration.

 

L'absence de témoignages de services ou initiatives spécifiques d'insertion professionnelle, l'absence des personnes directement concernées nous fait croire qu'un périmètre de sécurité est déployé. Nombre d'employeurs ont,  bien avant que la notion de "diversité" ne devienne un leitmotiv, fait ce pari, sans tambour ni trompette, d'intégrer dans leur équipe des personnes handicapées. Ces oublis volontaires nous posent question.

 

Quel doit être le dispositif d’accompagnement pour une personne sourde de langue maternelle langue des signes n’ayant aucune deuxième langue dominée que ce soit le français ou le néerlandais ?

 

Quel doit être le dispositif d’accompagnement si de plus cette personne cumule une situation sociale fragilisée ?

 

Quel doit être le dispositif d’accompagnement pour une personne déficiente intellectuelle ? Pour une personne trisomique ?

 

"Une société se juge à la façon dont elle s’occupe des plus faibles des siens."

 

Hélas, les participants à cette journée vont à nouveau perdre l’occasion d’enrichir concrètement leur savoir mais surtout d’essaimer d’excellentes pratiques de terrain car des initiatives éludées mériteraient d'être mises en avant et permettraient d'élargir la réflexion. Citons par exemple l’asbl Chambre d'Autre à Etterbeek, asbl Les services de l'APEM-T21 à Verviers, le Service d’Aide pour personnes sourdes à la Recherche d’Emploi en Wallonie, etc.

 

Ces initiatives s’intéressent à l’accompagnement vers l’autonomie et à l’intégration socioprofessionnelle non seulement de personnes déficientes auditives mais également déficientes intellectuelles et mentales. Développer l’inclusion dans l’emploi des personnes handicapées dans la philosophie du nouveau paradigme drainé par la convention ONU, c’est accompagner les publiques les plus fragilisés et construire empiriquement de bonnes pratiques valides pour tout un chacun où la base théorique est  la notion de temps à donner pour une démarche réussie. D’ailleurs, Monsieur le Secrétaire d’Etat aux affaires sociales, chargé des personnes handicapées en a fait le fil rouge de son action politique.

 

Le handicap doit être maintenant appréhendé comme une construction sociale et l’accueil non adapté dans l’emploi et la formation pour certaines personnes déficientes entrave l’exercice de leurs droits fondamentaux et notamment ici, le droit à la formation et au travail. 

 

En espérant que cette journée évitera d’énoncer des certitudes déjà connues et d’enfoncer des portes ouvertes, il est temps d’avoir le courage de prendre le temps de réussir l'accompagnement et l'insertion.

 

Quant au doute évoqué plus haut, il s’est mué en partie en une certitude.

 

En effet, la préparation de cette journée d’étude prouve qu’il est possible d’accueillir des personnes handicapées excepté les personnes sourdes de langue maternelle langue des signes, le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale n’ayant pas le budget pour prendre en charge l’interprétation en langue des signes francophone ou néerlandophone des divers débats et présentations programmés ce 23 mars.

 

Encore une  journée d’étude consacrée à l’emploi des personnes handicapées où les personnes sourdes ne seront pas entendues.

 

Et pourtant c’est l’addition des toutes les différences qui donne une plus value à notre société.

Olivier Deville

Président des Sourds et Malentendants Socialistes

 

11:12 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/02/2010

La Ligne verte fournit des informations gratuites aux personnes handicapées

 

s lundi, Mars 1, les personnes handicapées à travers le Nouveau et gratuit numéro 0800 987 99 contactez le centre de contact de la Direction générale des Personnes handicapées (DGPH). Les personnes handicapées mai appel avec des questions sur leurs droits, de leurs applications, des fichiers ou des lettres. «Le numéro vert gratuit est un pas vers la pleine accessibilité des services DGPH. Quiconque a une question sur ses droits, mai maintenant en liberté. Ce n'est pas un luxe vu de nombreux candidats sont dans une situation difficile la situation financière! explique le secrétaire aux affaires sociales, chargé des personnes handicapées, Jean-Marc Delizée (PS).

L'introduction de la Ligne verte coûtera 350.000 dollars. «Nous n'avons un effort budgétaire important de réduire le seuil de l'administration», affirme Etat Delizée. Une administration efficace et conviviale est l'un des objectifs de sa politique. "Le DGPH est une administration moderne et d'améliorer ses services, étape par étape. Le centre d'appels est un exemple. Il est le premier centre d'appels en Belgique, où le personnel peut travailler à domicile."

Chaque année, environ 530.000 personnes à appeler le centre de contact de l'DGPH. Tous les appels d'DGPH sont centralisés. Le centre a été lancé en 2005 et a jusqu'à présent atteint le 02 507 87 99. Ceci est maintenant remplacé par le numéro gratuit 0800 987 99. Le centre d'appels est ouvert tous les jours par téléphone entre 8:30 et 16:30. Mail à HandiN@minsoc.fed.be.

12:54 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/02/2010

Nominé au TITRE de "l'homme de l'année", Willy Taminiaux (PS)

untitled

Willy Taminiaux.

Il a été député, sénateur, ministre, président du Parlement, bourgmestre ... Mais c’est avant tout pour sa croisade exemplaire en faveur de la personne handicapée et différente que notre quotidien propose la candidature de Willy Taminiaux

>Willy Taminiaux, quel est le combat le plus récent que vous ayez remporté dans ce domaine?

Le sauvetage de l’atelier protégé Eugène Deneyer, il y a quelques mois. J’ai été le seul à m’opposer à sa liquidation. De discussions en tractations, je suis parvenu à convaincre les administrateurs. Aujourd’hui, 108 personnes continuent d’y travailler. J’ai refusé qu’on supprime la menuiserie. Au contraire, j’ai poussé à de nouveaux investissements. Pour le bois et la mécanique. Le gros morceau, c’est la chaufferie. Mais le plus important, c’est le soutien au personnel d’encadrement: chefs de projet, de production, adjoint à la direction... Ces personnes représentent le futur de l’atelier.

>Et dans quelques jours, vous allez inaugurer la première triennale “ Regards dans l’art hors normes ” à Seneffe. C’est aussi l’un de vos bébés.

Oui et sans doute le plus beau, le plus abouti. Ici, les personnes handicapées sont considérées comme des artistes. Point final. Plus besoin de parler d’accueil, d’intégration: les créateurs ce sont eux. C’était mon souhait le plus profond d’en arriver là. Un chemin entamé en 1960. À l’époque, j’étais instituteur. J’avais bien remarqué les difficultés de certains de mes élèves. J’avais créé des classes “ spéciales ” annexées à l’enseignement ordinaire. Un système génial auquel un arrêté national a mis fin en 1972. À partir de là, mon travail de fond a commencé. Savez-vous que le terme de “ personne ” handicapée n’a été employé pour la 1ère fois qu’en 1981? Je me souviens de ces gamins handicapés que l’on cachait dans la cuisine ou dans une remise lorsque les parents avaient de la visite. On est passé d’un concept “ d’élimination ” de la personne, à la dissimulation. Puis, par une attitude de “ charité ” envers elle. Il y a eu des phases d’exploitation de la personne handicapée. Il a fallu créer des conventions. Enfin, on en est arrivé à une notion d’intégration. Et aujourd’hui, ce sont ces mêmes personnes qui sont les vedettes d’une grande exposition.

>Vous évoquez quatre grands principes qui ont guidé votre façon d’agir.

Un: il faut maintenir la personne autant que possible dans son milieu naturel. Deux: il ne faut pas créer d’unités spécialisées. C’est au service déjà existant à s’adapter aux personnes différentes. Cela oblige tout un chacun à s’ouvrir à l’autre et à réfléchir un peu. Et au final, on réalise de grosses économies budgétaires. Trois: il faut associer le plus possible la personne handicapée au processus de décision la concernant. Une personne atteinte de trisomie, par exemple, peut exprimer à sa manière ce qu’elle souhaite et ce qu’elle apprécie. Quatre: il faut cultiver la notion de transversalité. Il ne faut pas nommer un ministre pour les personnes handicapées. Les préposés au Logement, à l’Action Sociale, à l’Emploi ou aux Transports ont tous à se soucier aussi de cette catégorie plus fragilisée de leurs concitoyens.

>Nous vivons dans une société de l’image de plus en plus normative. Quelle y est aujourd’hui la place des personnes différentes?

Mon bilan reste positif. Je pense sincèrement que les choses vont beaucoup mieux aujourd’hui. La société est plus ouverte et plus tolérante. Le rapport d’égal à égal est presque devenu possible, même s’il reste beaucoup de combats à mener. Tout est dans le regard que l’on pose sur le monde. Et tout se reflète dans le regard des hommes. Tristes, hallucinés, déterminés, éclatants, angoissés... Les yeux sont le miroir de l’âme. Comme en témoignent les tableaux de nos artistes, à Seneffe.

15:59 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

01/02/2010

La discrimination s'arrête ici.

stopd180

La campagne se décline en une série d'outils qui comprend des affiches A2, des dépliants à accrocher aux poignées de portes, des autocollants à apposer aux entrées des bâtiments, sur les guichets, etc. Un site internet http://www.stop-discrimination.be/apporte de plus amples précisions quant aux critères dit «protégés», aux différents types de discrimination et à la réglementation en vigueur, via des exemples et des mises en situation.
 
Ces outils seront largement diffusés au sein de l'administration et auprès des organismes et associations relevant de la Communauté française et de la Région wallonne.

22:31 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/01/2010

Les appels d'urgence par sms.

17040_264272722609_534307609_4045711_3079053_n

Le sénateur, Franco Séminira.

 

Je tiens à mettre en exergue cette proposition de loi parue ce jour sur le site du PS car, à maintes reprises, j'ai rencontré la Fédération francophone des Sourds et Malentendants, mais également les associations locales concernées sur le terrain...Le SMS est capital pour les personnes atteintes de surdité. Il l'est également dans la vie de tous les jours, lorsqu'un train change de quai par exemple. J'ai souligné cette notion lors de la réunion transversale avec les Ministre et Secrétaire d'Etat en charge du Handicap.

Bravo donc à mes co-listiers et compagnons du Sénat. Mes collègues et amis pour cette merveilleuse initiative que j'applaudis des deux mains.

Caroline Désir et Philippe Moureaux, sénateurs socialistes, ont proposé qu'en plus des trois langues nationales et de l'anglais, les appels d'urgence soient également possible via sms.

Cette question sera discutée la semaine prochaine au Sénat. La proposition fait l'objet d'un consensus. Les sourds et malentendants pourront de la sorte également avoir accès facilement aux services 100, 101 et 112.

En Belgique, c'est plus de 400.000 personnes qui sont concernées. Environ 8% de la population souffrirait en Belgique de problèmes auditifs.

C'est dire si la proposition des sénateurs socialistes rencontre une demande existante. Sans compter toutes les personnes qui sont dans des zones où le réseau de téléphonie mobile est faible ou problématique...

17:26 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/12/2009

Un discours solide de Mr Daniel Abbou, un sourd Français.

14:45 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/12/2009

Joyeux Noël et Bonne Année.

voeux_2010_gr_home

22:53 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/12/2009

Un discours de Chavez pour le climat (2).

15:49 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Un discours de Chavez pour le climat.

09:37 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/12/2009

Audrey Lessard, un médecin pas comme les autres.

1972

Cliquez sur la Photo.

Audrey Lessard est sourde, mais son handicap ne l’a pas empêché de devenir médecin! Elle est la première femme sourde à devenir médecin au pays. Voici son courageux parcours.

22:05 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/12/2009

Le 3 décembre est la Journée internationale de la personne handicapée. Journée internationale de la personne handicapée : l’idée d’une carte d’accès unique fait son chemin

delizeez_jean_marc_mn

Le 3 décembre est la «Journée internationale de la Personne handicapée». L’occasion pour Jean-Marc Delizée, Secrétaire d’Etat aux Affaires sociales chargé des Personnes handicapées de nous parler de son action en la matière au sein du gouvernement fédéral.

La journée internationale de la personne handicapée, l’occasion de sensibiliser le grand public à l’intégration de la personne en situation d’handicap ?

Jean-Marc Delizée : C’est effectivement l’occasion de rappeler que 10% de la population ont un handicap officiellement reconnu et que la politique menée en faveur la personne en situation d’handicap fait partie des priorités du parti Socialiste.

L’objectif de cette journée, c’est de promouvoir une meilleure compréhension des problèmes liés aux handicaps, de mobiliser les énergies pour assurer le respect de la dignité, les droits et le bien-être des personnes en situation d’handicap, de sensibiliser le public à l’insertion des personnes en situation d’handicap dans tous les domaines de la vie économique, sociale et culturelle.

Pour moi, le 3 décembre, c’est un défi quotidien! Je suis présent sur le terrain le plus souvent possible pour défendre les droits des personnes en situation d’handicap, avec les associations mais aussi sur le terrain local, régional, fédéral et européen.

Comment appréhendez-vous votre fonction ?

Jean-Marc Delizée : Une bonne gestion pour les personnes en situation d’handicap va au-delà de la simple surveillance du paiement correct et du respect des délais de traitement des allocations. Une politique efficiente doit avoir comme finalité l’intégration et la participation de ces personnes à la vie sociétale.

Pour cela, je dois agir dans plusieurs domaines et me concerter avec mes collègues, ministres fédéraux, régionaux et communautaires. C’est le cas notamment avec ma collègue à la Région Wallonne, Eliane TILLIEUX, avec laquelle je partage de nombreuses synergies et dont je salue l’action. En tant que Secrétaire d’Etat aux Affaires sociales chargé des Personnes handicapées, je suis le moteur d’une politique inclusive pour les personnes qui vivent avec un handicap. J’ai donc un rôle de coordinateur que j’assume avec beaucoup d’enthousiasme.

Quelles sont les actions menées au sein du gouvernement ?

Jean-Marc Delizée : Ce lundi, j’ai présenté, en Commission des Affaires sociales, ma note de politique générale. J’y ai décliné les principaux axes qui constitueront le socle de mon action politique.

Citons notamment:

- sensibiliser chacun de mes collègues (ministres fédéraux, régionaux et communautaires) aux problématiques des personnes en situation d’handicap. Je veux également poursuivre le dialogue avec les organisations et les associations.
Ex: Concertation avec la ministre de l’Intérieur sur les «SMS d’urgence».
 
- œuvrer à une meilleure information et une meilleure visibilité des services ou dispositifs existants: il est capital d’informer correctement et simplement les personnes en situation d’handicap sur leurs droits et les procédures à suivre pour les obtenir.
Ex: Simplification des documents administratifs afin de permettre aux personnes de remplir de façon plus aisée et autonome les documents en question et d’accélérer leur traitement par l’administration.

- faire mieux et plus vite: le traitement des dossiers des allocations sera accéléré et amélioré par l’informatisation progressive des procédures administratives et médicales.

Ex: Dorénavant, le SPF Finances transmet les informations nécessaires, au traitement du dossier, dans un délai d’un mois, au lieu de trois par le passé.

- initier une réflexion sur le système des allocations pour évaluer si le système actuel répond encore aux besoins des personnes en situation d’handicap.

- améliorer la participation de ces personnes à la vie sociétale, par une meilleure accessibilité (bâtiments publics, SNCB, poste, justice, assurances…) et une meilleure mobilité (cartes de stationnement notamment).

Je tiens également à rappeler les nouvelles mesures engrangées dans le cadre du budget 2010:

- la déductibilité fiscale des frais de garde pour les enfants lourdement handicapés sera prolongée de l'âge de 12 à 18 ans ;

- l'emploi des jeunes en situation d'handicap sera favorisé par la suppression des cotisations personnelles de sécurité sociale dès le 1er jour d'embauche ;

- l'effort budgétaire pour soutenir les situations de grande dépendance est consolidé.

Un défi qui vous tient particulièrement à cœur ?

Jean-Marc Delizée : Je veux faire bouger les choses et apporter des changements profonds Je ne serai donc pas un «Secrétaire d’Etat de passage». Un exemple: je suis un partisan de la refonte du système des allocations.

Le régime des allocations aux personnes handicapées (en vigueur depuis 1987) a connu différentes phases. Au fil du temps, il s’est complexifié au point d’en perdre sa cohérence.

Ce régime, de 20 ans d’âge, était fondé sur une vision statique de la personne handicapée. A l’époque, on n’imaginait pas que, par exemple, la personne handicapée puisse changer de travail, passer par le chômage, retrouver du travail, tomber en invalidité et connaître des changements importants dans la composition de son ménage.

Mener une vie comme tout un chacun, avec les réalités concrètes que cela représente, est une des revendications des personnes handicapées et des associations qui les représentent.

Je ne vois pas les personnes en situation d’handicap comme des «allocataires» mais comme des personnes qui participent pleinement à la vie sociale. Je prône un système adapté à la réalité.

Selon moi, il est également opportun d’initier une réflexion avec les spécialistes pour penser la refonte de ce régime des allocations. Un groupe de travail composé des représentants de l’administration, du Conseil Supérieur et d’experts externes sera mis sur pied. Il aura pour mission d’élaborer les lignes et principes de cette réforme axée sur le long terme.


seminara_mahoux_mn

Journée internationale de la personne handicapée : l’idée d’une carte d’accès unique fait son chemin
 
Aujourd’hui est une journée un peu spéciale pour un Belge sur dix. En effet, le 3 décembre est la Journée internationale de la personne handicapée. C’est l’occasion pour Franco Séminara, sénateur PS et également en situation de handicap, et Philippe Mahoux, chef du groupe socialiste au Sénat, de faire le point sur leur proposition de loi visant à mettre en place une carte d’accès unique pour toute personne handicapée. Plus de 300 000 personnes seraient concernées par cette mesure.
 
En commission des Affaires sociales du sénat, la proposition a reçu un excellent accueil unanime. Une procédure de concertation devrait pouvoir être mise en place avec les entités fédérées car les compétences en la matière sont transversales.

La Belgique a mis en place certains droits et certaines facilités pour remédier à ces problèmes. Par exemple la carte de stationnement, la carte de réduction pour les transports publics et la carte d'accompagnateur.
 
Mais l’obtention de ces différentes cartes sont un véritable parcours du combattant pour les personnes dont l'autonomie est réduites : à cet égard, les auteurs de la proposition de loi rappellent clairement les difficultés rencontrées par les personnes pour faire valoir leur droit.
 
Franco Seminara et Philippe Mahoux veulent dès lors simplifier ces différentes procédures. Ils veulent faciliter cette démarche en permettant au seul service des Attestations pour la personne handicapée de fournir ce type de documents de manière groupée.
 
Les documents visés sont:
— la carte de stationnement pour l'ensemble des personnes concernées ci-dessus;
— la carte de réduction des transports en commun;
— la carte d'accompagnateur.
 
Afin d’économiser du temps et des coûts et pour simplifier la vie de personnes déjà affectées au quotidien par un handicap douloureux, les sénateurs PS proposent de remplacer les trois cartes existantes par une seule et même carte. Les personnes en situation de handicap disposeraient donc d’une carte à vie ! Plus besoin donc pour eux d’entreprendre des démarches multiples, longues et fastidieuses pour disposer et/ou renouveler les différentes cartes actuellement disponibles !
 
Pour parvenir à la définition d'une carte d'accès unique, Franco Seminara et Philippe Mahoux proposent en outre d'élargir les critères d'octroi de la carte de réduction des transports en commun à d'autres handicaps, dont ceux pris en considération pour l'octroi de la carte de stationnement.
 
Concrètement, la carte d'accès unique serait accordée aux personnes à mobilité réduite et aux personnes non voyantes ou malvoyantes. Elle donnerait droit à l'accès aux zones de stationnement réservées à la personne handicapée, l'accès gratuit aux transports en commun et la possibilité de se faire accompagner (par une personne ou un chien guide) sur base d'un seul titre de transport.

22:44 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/11/2009

Gaffe à toi (SIDA).

 

 

 

19:14 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/11/2009

Audisme.

L’audisme se est présent à tous les paliers de la société et du gouvernement sous la forme de préjugés, de discrimination ou de comportements discriminatoires directs, indirects ou systémiques à l’égard des personnes Sourdes.

http://www.cad.ca/fr/issues/audism.asp

22:25 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/11/2009

Sourds et malentendus.

En écrivant le film Sourds et malentendus, Sandrine Herman a choisi de raconter son histoire avec la volonté de nous faire partager sa vision du monde avec un regard de l’intérieur. Dans le présent extrait, Sandrine est inscrite dans un institut spécialisé pour sourds. C’est sa première rencontre avec des sourds, à l’âge de 9 ans. Et pour la première fois, elle a une amie...

18:44 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/11/2009

Rendre les services de secours accessibles aux personnes sourdes et

val

Valérie Déom, la députée fédérale.

 

En cas d’urgence, comment prévenir la police, les pompiers ou encore les urgences

hospitalières lorsque l’on souffre de surdité ou lorsque l’on est malentendant ? Ce geste banal pour une personne ordinaire relève parfois de la gageure pour une personne en situation de handicap auditif. Les avancées technologiques ont permis certains progrès :

un système de fax d’urgence est en effet déjà d’application chez nous. En constante

évolution, les technologies de la communication permettent d’améliorer encore

l’accessibilité aux services d’urgences pour les personnes sourdes et malentendantes par l’envoi de SMS préenregistrés. Depuis 2002, « Touring Secours » propose ce service à ses clients. Afin d’encourager la généralisation de ce type de service, j’ai redéposé une proposition de résolution allant dans ce sens. J’espère que nous pourrons rapidement en débattre au Parlement pour que chaque citoyen soit égal devant l’urgence.

http://www.ps.be/Source/PageContent.aspx?ParentID=884&....

 

 

21:49 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/11/2009

Le nouveau mot "audisme". en langue des signes.

19:26 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/11/2009

Votre opinion ?

 

L’association Cal’Handis est née avec l’objectif d’éditer pour 2010 un calendrier de photographies de nus artistiques avec pour modèles uniquement des personnes de divers handicaps. Ces modèles, hommes et femmes, ont posés nus pour ce projet, seuls ou en couple.

Le but de ce calendrier est de proposer un autre regard sur les corps différents : montrer que même s’il ne rentre pas dans les critères de la norme établie et imposée par notre société, un corps handicapé peut être beau et pourquoi pas désirable, même et peut être encore plus en s’offrant dans sa nudité...

Vous pouvez découvrir ce calendrier sur ce site, et désormais le commander au prix de 16,00€ l’unité (plus les frais d’expédition). Les adhérents bénéficient d’une réduction de 10%.

 

21:25 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/10/2009

Noir désir comme elle vient...

13:31 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/10/2009

Débat sur le thème de la violence.

Programme du 8 novembre 2009. Ouverture des portes à 14h30.                                                     

16H00  : Conférence débat sur la violence contre les femmes par Madame Nathalie Ruyskart responsable du volet « violence » à la Province du Brabant Wallon. Cette conférence se fera en présence de Monsieur Franco Séminara sénateur et deuxième vice-président et membre de la commission des affaires sociales. 

               Une interprétation gestuelle est prévue

 

18h30  : Fin des débats

19h15 : Petite restauration

22H00 : Fermeture des portes.

 

Salle De Meester

Rue de l'Invasion 80

1340 Ottignies

Près de l'avenue de Lauzelle

Pour toute information Vous pouvez  contacter le secrétaire au numéro de fax 010/41.00.08 ou à l'adresse mail suivante roland.govaert@infonie.be

 

Avec le soutien de la Province du Brabant Wallon

17:29 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/10/2009

Voici une vidéo réalisé en RD Congo. Contre l'injustice.

Voici une vidéo réalisé en RD Congo et que je trouve magnifique pour sa délicatesse en traîtant un sujet pas facile, qui met en lumière tant d'aspects où des personnes sont discriminées: femme, sourds, l'afrique...
Et connaissant un des réalisateurs, je peux vous dire que ce type de vidéo est certainement une première en Afrique mais je ne crois pas qu'on en ai vu bcp ici en Europe non plus (mais ma connaissance est limitée pour ce sujet).
Je félicite toutes les personnes qui y ont travaillé: les réalisateurs et leur équipe, les acteurs, Jimmy Swaelens ici en Belgique qui l'a mis à son programme off off d'Avignon 2009, Guillaume et l'équipe de Studio Phocéen qui a rendu possible la diffusion de ce support.
Et je salue toutes les personnes qui le regarderont avec le coeur !!!!

14:15 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/10/2009

Le Sénateur socialiste Franco SEMINARA se réjouit de sa désignation en qualité de deuxième Vice –Président de la Commission des Affaires sociales du Sénat, pour la session en cours.

Seminara-Franco



Cette désignation est intervenue alors que ladite commission se réunissait ce jeudi 15 octobre 2009 dans la soirée pour débattre du projet de loi relatif aux pouvoirs spéciaux accordés au Roi en cas d’épidémie ou de pandémie de grippe.

Franco SEMINARA a soutenu la politique du gouvernement en la matière. Selon lui, trois éléments sont essentiels dans ce dossier délicat en termes de Santé publique.

D’abord la gratuité, ensuite la qualité de l’information qui sera assurée dans les médias pour assurer la transparence et la sérénité du débat en la matière et ensuite la précision apportée par La Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique quant à la base volontaire de la vaccination.

Selon le sénateur socialiste, il était primordial d’apporter ces éclaircissements pour répondre aux rumeurs circulant autour de ce dossier. Il convenait de rappeler que la vaccination en question serait réservée aux groupes à risques prioritaires. En aucun cas le vaccin ne sera obligatoire.

Franco SEMINARA est persuadé que le gouvernement a pris les mesures qui s’imposaient pour se préparer et réagir efficacement à une éventuelle épidémie ou pandémie qui présenterait un risque particulier et grave pour nos concitoyens.

22:54 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/10/2009

Jean-Marc Delizée à la JMS à Tournai.

Jean-Marc Delizée, Secrétaire d’Etat aux Affaires sociales chargé des Personnes handicapées, était présent lors de la 16e Journée Mondiale des Sourds, le samedi 26 septembre à Tournai. Nous avons recueilli ses premières impressions.

"La Journée Mondiale des Sourds organisée ici à Tournai est l'occasion pour moi en tant que nouveau secrétaire d'état en charge des personnes handicapées en Belgique de rencontrer les acteurs de terrain, les personnes elles-mêmes, de parler avec elles, de les écouter et de connaître leurs problèmes, leurs difficultés, leurs revendications.

Je pense que pour mener une politique en faveur des personnes handicapées, il faut d'abord être à leur écoute, c'est ce que j'essaye de faire aujourd'hui, je rencontre des gens extraordinaires, des associations, des interprètes, des gens qui ont investi dans ce domaine pour faire en sorte que ces personnes puissent vivre comme toute personne normale, puissent s'intégrer dans la société, à tous niveaux, depuis l'éducation dès le plus jeune âge, l'intégration à l'emploi également, la vie quotidienne.

Tout ce que j'ai vu ici est vraiment formidable en faveur de ces personnes. J'ai envie de continuer de travailler avec elles et pour elles et aussi avec notre partenaire, les autres niveaux de pouvoir, la Région Wallonne et la Communauté Française."

http://www.ffsb.be/?q=node/1267 en langue de signes.

 

20:45 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/10/2009

Présentation Jean-Marc Delizée, secrétaire d'Etat aux personnes handicapées en langue des signes

 

Né le 30 juillet 1959, j'habite Viroinval (une petite commune rurale dans la Région de Dinant-Philippeville, à la frontière française) avec mon épouse, Ariane, et mes deux grands enfants, Cynthia et Maxime.

J'ai d'abord décroché un régendat en langues germaniques avant d'étudier les sciences politiques et les relations internationales à l'Université Libre de Bruxelles. Là-bas, sous l'égide de professeurs tels que Marcel Liebman, Georges Goriely, Guy Haarscher, Philippe Moureaux, Guy Spitaels et autre Pierre Mertens, je me suis forgé un esprit libre et critique.

Militant actif depuis mon plus jeune âge, notamment au sein des Jeunes Socialistes, j'ai toujours poursuivi mes objectifs avec la même conviction, la même détermination. Que ce soit dans les domaines associatif, politique et professionnel. Au niveau local, régional ou fédéral.

Mon premier boulot ? C'était en 1984 en tant que collaborateur de Philippe Moureaux, alors Ministre-Président de l'Exécutif de la Communauté française.

Après un détour - quatre ans - à l'Office de Promotion du Tourisme, je suis devenu en 1992, conseiller pour le Tourisme de Bernard Anselme, à l'époque Ministre-Président de l'Exécutif de la Communauté française.

Pour défendre les valeurs auxquelles je crois fermement, j'ai décidé de me présenter aux élections communales à Viroinval. Elu en 1995, je suis devenu échevin des Travaux et du Logement ; ce qui me permettra de participer à de grands projets au service de ma commune et de ses citoyens.

Proche du terrain, je suis élu, en 2001, bourgmestre de Viroinval ; avant de prendre en charge, en 2007, les matières de l'Emploi, de la Formation, des Affaires économiques et agricoles, de l'Enseignement, de la Culture, de l'Information, de l'Etat civil et de la Population, en tant qu'échevin.

Devenu député fédéral de la Province de Namur à la Chambre des Représentants en 1993, je serai réélu au Parlement en 1995, 1999, 2003 et 2007. Durant ces 15 années, je me suis investi dans différentes commissions - Affaires sociales, Santé publique, Infrastructure. Sans oublier l'intergroupe parlementaire pour la Palestine, sujet sensible qui me tient tout particulièrement à cœur.

Mon travail pour plus d'égalité, de solidarité et de justice s'est concrétisé dans une série de propositions de loi que j'ai déposées, en tant qu'auteur ou co-auteur, concernant, entre autres, l'augmentation des pensions, les droits des volontaires, la lutte contre les pièges à l'emploi ou encore la mise en place d'une Stratégie nationale pour l'emploi.

Président de la Commission des Affaires sociales jusqu'en avril 2008, j'ai quitté la Maison des Parlementaires pour devenir Secrétaire d'Etat à la Lutte contre la Pauvreté, l'espace de 15 mois. Une expérience humaine très intéressante dans un secteur caractérisé par l'engagement et la solidarité.

Depuis le 17 juillet dernier, j'occupe le poste de Secrétaire d'Etat aux Affaires sociales, chargé des Personnes handicapées. De nouveaux défis en perspective !

19:18 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

09/09/2009

En Flandre, les étudiants sourds ont droit au langage des signes.

Une soixantaine d'étudiants sourds suivent l'enseignement secondaire normal en Flandre. Ils ont l'intention d'enchaîner ensuite sur un cours universitaire ou supérieur, et c'est pourquoi ils ont opté pour l'enseignement normal et non une école spéciale. Mais l'accompagnement des enfants sourds dans le secondaire laisse à désirer, car un interprète spécialisé ne peut les accompagner que pour un petit quart des heures de cours (7 sur 30). Pour le reste, ils doivent se contenter de lire sur les lèvres, ce qui est pratiquement impossible. L'organisation de la communauté des sourds flamands Fevlado estime que le refus de mettre plus d'interprètes à disposition constitue une discrimination et a donc fait appel, avec quatre étudiants, aux tribunaux de Gand et de Leuven. A Leuven, le juge n'a pas donné gain de cause à la famille plaignante, mais en revanche, à Gand, le magistrat s'est inspiré des Pays-Bas et des pays anglo-saxons où les sourds peuvent compter sur un soutien plus intensif. Selon Stefan Sottiaux, un des avocats qui enseigne par ailleurs le droit constitutionnel à l'université de Leuven, la sentence gantoise est une première application dans notre pays du Décret sur l'Egalité des chances de 2008. Ce texte contraint les institutions publiques et privées à procéder à des "adaptations raisonnables" pour les personnes affectées par un handicap. La communauté des sourds exprime aussi son espoir dans l'arrivée de Pascal Smet (SP.A) au poste de ministre de l'Enseignement. "Le fait que le nouveau ministre ait également l'Egalité des chances parmi ses compétences ouvre des perspectives intéressantes", conclut Fevlado.

 

De Standaard/Vlaams/Brussel ; jeudi 30-07-2009 : P8.

21:17 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/09/2009

Avec la présence de député provencial de la province de Luxembourg, Jean-Marie CARRIER (PS).

Jmlx

 

Cliquez sur l'affichette, bonne visite !

21:38 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/08/2009

Assurances : les personnes en situation de handicap discriminées

4e_christiane_vienne

Test-Achats a publié les résultats d’une enquête sur les montants des primes réclamées à un client diabétique, par différentes compagnies, pour une assurance solde restant dû. Ces résultats confirment un phénomène de discrimination à l’encontre des personnes diabétiques, qui doivent s’acquitter de primes en moyenne trois fois supérieures au tarif usuel.
 
Pour la sénatrice Christiane Vienne, l’enquête de Test-Achats met en lumière une situation inacceptable, mais malheureusement courante en matière de pratiques des compagnies d’assurance … des pratiques discriminatoires qui concernent, de façon similaire, les personnes en situation de handicap.
 
Pour ces dernières, il est quasiment impossible d’avoir accès à une assurance solde restant dû, vu le montant prohibitif des primes qui leur sont réclamées. Or, ce type d’assurance est le plus souvent indispensable pour contracter un prêt hypothécaire. Par un effet boule de neige, les personnes en situation de handicap, tout comme les personnes diabétiques, se retrouvent exclues du droit à la propriété.
 
Christiane Vienne, vice-présidente de la Commission Finances et Economie, dénonce cette situation inacceptable, vécue par des personnes exclues de leurs droits pour des motifs sur lesquels elles n’ont pas prise. Une situation de handicap, comme une situation de maladie chronique, ne résulte pas d’un choix.
 
Sensible à la problématique, Christiane Vienne souhaite apporter une solution rapide au niveau législatif : une proposition de loi est en cours d’élaboration, qui visera à garantir à chacun l’accès à l’assurance solde restant dû.

20:28 Écrit par Sourds et Malentendants Socialistes dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |